Ma couleur, le « Noir »..

« L’encre, cette noirceur d’où sort une lumière. »

          Victor Hugo

Mettre en exergue la présence du noir comme matière génératrice de lumière, « transcendantale… »

Annie Le Brun a donc cherché à montrer que chaque mouvement créateur de Victor Hugo s’accompagnait d’une constante plongée dans les ténèbres « pour que, à nouveau, quelque chose sorte de là, l’étincelle, l’éclair, et que l’horizon resplendisse d’autant plus. »

Les écrits, comme les dessins de Victor Hugo, témoignent de cette immersion dans le noir.

Noir comme la jeunesse
« Amis, ne creusez pas vos chères rêveries ; Ne fouillez pas le sol de vos plaines fleuries ; Et quand s’offre à vos yeux un océan qui dort, Nagez à la surface ou jouez sur le bord ; Car la pensée est sombre ! Une pente insensible Va du monde réel à la sphère invisible » 

 Les Feuilles d’automne, La Pente de la rêverie, 1831

« A vingt ans, cette vision du gouffre qui nous fonde, Victor Hugo ne l’a pas encore. Pourtant, l’énergie obscure qui en vient, il la perçoit (…) Son exploration des différents noirs laisse supposer un désir inconscient d’en retrouver la source, bien en deçà des modes littéraires. »

Le jeune Hugo explore effectivement les palettes du noir dès ses premiers écrits. En 1823, avec Bug Jargal, c’est de l’homme noir, dont il s’agit, puisque Hugo y met en scène un jeune esclave révolté. La même année, il publie Han d’Islande , l’histoire d’un être bestial qui, accompagné d’un ours, égorge ceux qui se trouvent sur son passage : l’horreur dans toute sa noirceur. Enfin, comment ne pas évoquer Notre-Dame de Paris (1831), qui puise dans les procédés du roman gothique.
Mais la couleur noire habite également la poésie de Victor Hugo, ainsi que ses premiers engagements humanistes.

Le Chasseur noir
Victor HUGO
Recueil : « Les Châtiments »

Qu’es-tu, passant ? Le bois est sombre,
Les corbeaux volent en grand nombre,
Il va pleuvoir.
– Je suis celui qui va dans l’ombre,
Le Chasseur Noir !
Les feuilles des bois, du vent remuées,
Sifflenton dirait
Qu’un sabbat nocturne emplit de huées
Toute la forêt ;
Dans une clairière au sein des nuées
La lune apparaît.
– Chasse le daim, chasse la biche,
Cours dans les bois, cours dans la friche,
Voici le soir.
Chasse le czar, chasse l’Autriche,
Ô Chasseur Noir !
Les feuilles des bois –
Souffle en ton cor, boucle ta guêtre,
Chasse les cerfs qui viennent paître
Près du manoir.
Chasse le roi, chasse le prêtre,
Ô Chasseur Noir !
Les feuilles des bois –
Il tonne, il pleut, c’est le déluge.
Le renard fuit, pas de refuge
Et pas d’espoir !
Chasse l’espion, chasse le juge,
Ô Chasseur Noir !
Les feuilles des bois –
Tous les démons de Saint-Antoine
Bondissent dans la folle avoine
Sans t’émouvoir ;
Chasse l’abbé, chasse le moine,
Ô Chasseur Noir !
Les feuilles des bois –
Chasse les ours ! ta meute jappe.
Que pas un sanglier n’échappe !
Fais ton devoir !
Chasse César, chasse le pape,
Ô Chasseur Noir !
Les feuilles des bois –
Le loup de ton sentier s’écarte.
Que ta meute à sa suite parte !
Cours ! fais-le choir !
Chasse le brigand Bonaparte,
Ô Chasseur Noir !
Les feuilles des bois, du vent remuées,
Tombent… on dirait
Que le sabbat sombre aux rauques huées
A fui la forêt ;
Le clair chant du coq perce les nuées ;
Ciel ! l’aube apparaît !
Tout reprend sa forme première.
Tu redeviens la France altière
Si belle à voir,
L’ange blanc vêtu de lumière,
Ô Chasseur Noir !
Les feuilles des bois, du vent remuées,
Tombent… on dirait
Que le sabbat sombre aux rauques huées
A fui la forêt ;
Le clair chant du coq perce les nuées,
Ciel ! l’aube apparaît !

Jersey, 22 octobre 1852

Publicités

7 commentaires sur “Ma couleur, le « Noir »..

Ajouter un commentaire

      1. Melie grrrr, j’avais compris 😉, seulement, tu crois ???
        Ce n’est pas à O. Py que je m’adresse…

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :